Liens utiles:

 



Cours de séchage: lecture du diagramme de l'air humide

Ce diagramme est utilisé pour résoudre les problèmes de séchage par entrainement lorsque le gaz utilisé est de l'air et que le liquide imprégnant le solide est de l'eau. 

Il existe de nombreux diagrammes permettant de représenter les propriétés de l'air humide. Un exemple est donné ici avec la lecture du diagramme de l'air humide à pression atmosphérique et basses températures. Sur ce diagramme on distingue:

 

  • la courbe représentant l'air saturé ( e = 100%)
  • les courbes d'humidité relative constante (e)
  • les isothermes et isenthalpes
  • les températures humide (température de saturation adiabatique) et de rosée (température de condensation)
  • les axes de température et de composition (humidité absolue, notée W ou Y en g d'eau par kg d'air sec)

(La lecture des différentes propriétés se fait à l'aide de la "rose des vents" fournie)

 

Rq: l'enthalpie est représentée en kJ/kg d'air sec, et non par kg d'air humide

 

Lecture: en partant du point représenté par un cercle noir on peut déterminer:

  • L'humidité absolue et la pression de vapeur saturante de l'eau en se déplaçant sur une verticale vers le haut (axes horizontaux),
  • L'humidité relative par interpolation sur une des courbes vertes à humidité relative constante
  • L'enthalpie (en kJ/kg d'air sec) et la température en se déplaçant selon les obliques rouge et bleue

 

D'autre part, on peut déterminer:

  • La variation d'enthalpie, donc l'énergie à fournir lorsqu'on chauffe cet air à composition constante (droite verticale jusqu'à une température plus élevée)
  • La température de rosée en se déplaçant verticalement vers le bas jusqu'à rencontrer la courbe de saturation
  • La température humide en se déplaçant sur une isenthalpe jusqu'à la courbe de saturation (cette température humide est aussi appelée température de saturation adiabatique).